Litiges

Le garagiste peut ne pas restituer le véhicule d’une personne qui refuse de payer : c’est le droit de rétention

En cas de contestation, il faut toujours envoyer au garagiste une lettre recommandée avec accusé de réception

Des réparations non prévues ont été faites

Si un devis ou un ordre de réparation a été signé, l’automobiliste n’a pas à payer les réparations supplémentaires, sauf s’il a donné son accord au garagiste

Si l’automobiliste n’a conclu aucun accord écrit avec le garagiste

Pour des opérations d’entretien ou des réparations courantes, l’accord de l’automobiliste est présumé : il doit donc acquitter les réparations supplémentaires

Pour des réparations importantes, c’est au garagiste de prouver qu’il a reçu l’accord de l’automobiliste

Le véhicule ne fonctionne pas (ou fonctionne mal) après les réparations

Il faut en informer le garagiste et lui demander le remboursement de la réparation défectueuse

S’il refuse de rembourser ou de réparer à nouveau le véhicule gratuitement, il peut être assigné devant le tribunal d’instance et être condamné à verser des dommages et intérêts

Sauf s’il prouve que le mauvais fonctionnement n’a pas de lien avec sa réparation