Obligations du médecin

Le médecin a vis-à-vis de son malade une obligation de moyens et non une obligation de résultat

Mettre tout en oeuvre pour obtenir la guérison mais il ne peut en aucun cas la garantir

Soigner avec la même conscience tous ses malades

Se conformer aux données actuelles de la science

Informer les malades sur le traitement et les conséquences qu’il peut éventuellement avoir

Obtenir le consentement du malade avant d’entamer le traitement

Respecter le secret professionnel

Etablir son diagnostic

Elaborer leur diagnostic avec soin

Consacrer le temps nécessaire

S’appuyer sur les méthodes scientifiques les plus appropriées

Faire appel, en cas d’hésitation, à des spécialistes

Choix du traitement

Le médecin est libre de choisir le traitement de son malade parmi les différentes techniques qui existent, à condition qu’il l’informe d’une éventuelle alternative

Si un traitement de choc doit être entrepris

Procéder auparavant à un examen du malade

S’assurer que le malade est capable de supporter le traitement envisagé

Vérifier les antécédents du patient

Obligations hors contrat

Un médecin doit porter secours et assistance à toute personne en péril ou blessée en sa présence, quel que soit le dérangement que cela occasionne dans sa vie privée

Les malades qui bénéficient de l’aide gratuite ne passent pas de contrat avec leur médecin puisque celui-ci leur est attribué et est rémunéré indirectement

Le médecin est tenu aux mêmes obligations

Un médecin qui ne s’arrête pas devant un accident corporel de la route ou qui refuse de répondre à un appel d’urgence est passible de sanctions pénales, sauf cas de force majeur

Le malade est en droit d’exiger de son médecin qu’il réécrive clairement des termes qui seraient illisibles ou difficilement compréhensibles sur l’ordonnance

Le médecin doit formuler ses prescriptions avec toute la clarté nécessaire